Raconte-moi une histoire de l’art

Leçon d’histoire de l’art: ± 50” consécutives lors du premier cours, puis entre 15 et 20” par cours, pendant au minimum une année scolaire. Ces données temporelles sont indicatives. Elles dépendent du contexte de transmission, mais elle peut s’inscrire dans une cours théorique tout autant que dans un cours pratique.

Leçon destinée aux élèves du cycle secondaire. Ce processus de travail peut bien évidement être adapté à tout âge et tout contexte éducatif.

Cette leçon est particulière à plus d’un titre. Elle n’est pas ponctuelle mais s’inscrit tout au long d’un cursus. Elle insiste sur l’importance des arts en tant que communication de la cohésion au groupe aussi bien qu’à l’individu.

Objectifs généraux:

  • Mettre en relation dans l’espace, dans le temps et dans leur contexte de production, des œuvres issues du domaine des arts plastiques. Envisager les rapports que ces œuvres entretiennent entre elles.
  • Sensibiliser au rôle que ce corpus occupe dans l’élaboration d’une production d’art plastique.
  • Aborder les processus de conception et de pérennisation des histoires de l’art.

Objectif spécifique à la leçon:

Dans le cadre d’une année scolaire, permettre à une classe de participer à l’élaboration d’une histoire de l’art. Comme toute histoire de l’art elle sera, à la fois, propre à un groupe (leur classe) et recouvrira en tout ou en partie les autres histoires de l’art existantes ou à venir.

Matériel didactique:

Pour le professeur: Lors du premier cours et tout au long de l’année scolaire:

  • Une ligne du temps permettant de situer, dans le temps et dans l’espace, les reproductions qui seront apportées et disposées par le professeur et les élèves. Vous trouverez ci-dessous un exemple. A vous d’adapter celui-ci à vos conditions de travail et au corpus que vous envisagez d’aborder. Idéalement il est nécessaire de disposer d’une salle et d’un grand mur où cette ligne du temps pourra être installée et/ou dessinée de façon permanente. Cette ligne de temps, même si elle est construite sur une échelle logarithmique devra toujours montrer son échelle linéaire correspondante. Mon exemple s’arrête en l’an 2000, mais je propose 1983 comme date limite de choix d’une œuvre (soit à ce jour, un recul de 30 ans.)

Le ModulartLigne du temps en PDF

  • des «Poster Buddies» (pâte à modeler adhésive permettant de fixer les reproductions sur la ligne du temps
  • une boite à chaussures

Lors du premier cours:

  • 2 x 3 reproductions d’œuvre issues du domaine des arts plastiques répondant aux conditions précisées lors de la période de motivation (au format carte postale, et A4  ou plus si vous désirez une meilleure visibilité lors de votre exposé). Vous devez, de plus pouvoir situer ces travaux dans l’espace, dans le temps et avoir une petite idée de leur contexte de production. Notez ces informations au dos des reproductions.

Puis lors de tous les cours suivants:

  • 3 reproductions d’œuvre issues du domaine des arts plastiques au format carte postale. Vous devez pouvoir situer ces travaux dans l’espace, dans le temps et avoir une petite idée de leur contexte de production. Notez ces informations au dos des reproductions.

Pour les élèves et par élève (deux élèves par séance, à tour de rôle [ordre alphabétique], tout au long de l’année à partir de la deuxième séance):

  • Pour chacun d’eux, 2 reproductions d’œuvre issues du domaine des arts plastiques au format carte postale. Ils doivent pouvoir situer ces travaux dans l’espace, dans le temps et avoir une petite idée de leur contexte de production. Ils notent ces informations au dos des reproductions.

Disposition de la classe:

Tables de travail au centre de la classe. Un mur disponible pour la ligne du temps et l’accrochage des reproductions.

Plan de la leçon et méthodologie:

1. Motivation (+ ou – 50 minutes) lors de la première séance. Vous présentez à vos élèves trois reproductions au format carte postale. N’hésitez pas à faire des agrandissements afin d’être bien vues. Vous énoncez sommairement quelques informations à leur propos: date, lieu et contexte de production. Puis vous posez la question suivante:

Quel est le rapport entre ces trois œuvres ?

. Les réponses peuvent être diverses et variées.

Elles sont en couleur… Ce sont des peintures… Il y a des personnages, etc.

Acceptez-les, mais demandez d’autres rapports:

Plus fondamental… autre que technique… plus essentiel, etc.

Après quelques minutes, si vous ne recevez pas la réponse voulue, énoncez clairement le point que vous désirez mettre en avant:

Le point commun à ces trois œuvres c’est que leurs producteurs avaient une connaissance claire de ce qu’avaient produit leurs prédécesseurs et que cela se voit nettement dans leur travail.

Montrez en parallèle aux précédentes, les reproductions suivantes:

. Explicitez ces rapports et évoquer éventuellement le petit plus que ceux-ci peuvent apporter à l’œuvre postérieure.

En fait, tout travail plastique, de façon plus ou moins forte, plus ou moins visible et plus ou moins consciente, entretient un rapport avec les travaux qui les ont précédés. C’est une des nombreuses cordes à la harpe d’un auteur. Il les rejette, les utilise ou les plagie, mais un plasticien qui veut s’adresser à ses contemporains ne peut qu’être en rapport avec ses prédécesseurs. Comme un enfant ne peut s’exprimer qu’avec les mots de ses parents même si un beau jour il les dispose à l’envers pour en faire un argot.

2. Invitation à l’exercice:

Placez les 6 reproductions présentées précédemment sur la ligne du temps et énoncez la règle du jeu.

3. Distribution du matériel et consignes:

Première période:

La semaine prochaine ce sera à A et à B (1er et 2e sur la liste alphabétique) d’apporter chacun, deux reproductions d’œuvre de leur choix. Leur date de production devra se situer entre -50.000 et 1983. Elles ne devront pas forcément avoir de rapport entre elles. Vous devrez pouvoir situer ces œuvres dans l’espace, dans le temps et avoir une petite idée de leur contexte de production. Vous devrez être prêts à défendre (verbalement) votre choix, même si ça ne sera pas forcément demandé. Chaque semaine, deux autres élèves effectueront cette démarche. De mon côté j’apporterai trois autres reproductions à chaque séance, dans les mêmes conditions.

Précisez la chose suivante (à moduler suivant votre public, personnellement, je préfère utiliser ce veto le moins possible):

Je n’interdis rien a priori, mais je m’accorde un droit de veto sur l’accrochage des reproductions. Il vise essentiellement à éviter la prolifération d’images destinées à choquer. Choquer est un des ressorts du langage visuel comme verbal, mais le but de ce cours n’est pas de chercher l’escalade en la matière. La reproduction rejetée ira dans la boite à chaussures où elle restera consultable.

Deuxième période: Une fois que chaque élève aura présenté ses reproductions le cycle recommencera, mais s’y ajoutera une possibilité.

Lors de votre prochain passage, en plus d’ajouter des œuvres vous pouvez demander à l’assemblée un vote pour en supprimer une. C’est un droit, pas une obligation. Vous devez obtenir 80% des suffrages pour que celle-ci soit retirée. Vous avez 5 minutes pour défendre votre position. Quiconque (professeur compris) peut défendre cette œuvre s’il le désire, avec priorité au promoteur, pendant 5 minutes. Si le corum est atteint la reproduction ira dans la boite à chaussures. Lors de cette deuxième période, quiconque pourra puiser dans cette boite et présenter à nouveau une reproduction rejetée quand son tour de présentation sera venu.

4. Travail:

Les règles du jeu sont en place. La qualité de celui-ci dépendra de vous et de la classe dans son ensemble. A vous d’ouvrir les horizons, de faire les liens entres les époques, les cultures et les œuvres. A vous de rebondir aux propositions de vos élèves. A eux de rebondir (ou pas) aux vôtres.

5. Évaluation:

La dimension ludique de cette leçon ne vous aura pas échappé. Il n’y a donc pas grand chose à évaluer, sauf vos qualités d’animateur. Cette leçon est à considérer comme un module de votre cours pratique. Le choix des élèves est souverain, vous ne pourrez que constater que l’histoire est en marche. Mais n’oubliez pas que vous avez trois coups d’avance… A la fin de l’année ou du cursus, reportez cette histoire dans un livret récapitulatif (y compris le contenu de la boîte à chaussures) et remettez-en un exemplaire à chacun des participants.

6. Post-Scriptum

J’ai eu l’occasion de tester le logiciel de présentation en ligne Prezi. C’est un logiciel commercial basé sur la technologie Flash. Ses promoteurs permettent un usage restreint à des fins éducatives. Ses fonctionnalités me semblent bien adaptées à montrer certains cheminements didactiques. Je vous propose donc cette petite présentation. C’est une autre façon d’aborder cette leçon, un petit plus je l’espère. Plug-in Flash et navigateur récent obligatoire.

Licence Creative Commons
Juin 2013 – «Raconte-moi une histoire de l’art» de Pascal Popesco est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé

Trois Points